DarkCandy.ch

Le côté obscur de bonbons plus ou moins sucrés…

photo-pere-noel-gratuite-a-imprimerTout a commencé de manière banale. Une simple question posée alors que je ne pouvais y échapper, toute occupée que j’étais à jouer à « maman-taxi ». « Dis Maman, est-ce que la terre va un jour disparaître ? » Explications scientifico-vaseuses à l’appui, il m’a fallu expliquer que la Terre ne survivrait pas à la mort de son étoile, si nous-mêmes ne la cassions pas avant. Grand lunetteux de 9 ans satisfait, petit curieux de 5 ans muet… J’ai pensé avoir contourné l’obstacle en évitant une fois encore l’explication du big bang originel. Ouf !

Et puis j’ai réalisé mon erreur lorsque le soir-même un petit bonhomme, sourcils froncés, air soucieux, est arrivé avec ses propres questions. « Dis Maman, dans combien de jours le monde va disparaître ? Et qui est-ce qui pourra sauver la planète ? » Victime d’une éducation huguenote interdisant les bobards (pas moyen de se confesser et d’effacer l’ardoise voyez-vous) je n’ai pas réussi à faire taire l’inquiétude en lui disant que ça serait dans très très longtemps et que nous serions tous morts depuis belle lurette. Pas bien futé de parler de mort, c’était reparti pour quelques tours. J’ai fugacement songé à la solution de facilité ultime, mais y ai renoncé… Petit à petit, il m’en a moins parlé.

Et puis il est rentré de l’école, rayonnant, triomphant. « Maman ! Maman ! Je sais ENFIN qui a créé le monde ! » Très occupée à jouer à la pharmacienne en décryptant un carnet journalier, je n’ai pas percuté tout de suite, répondant machinalement « Ah oui ? » « C’est DIEU ! » « Et qui t’a raconté ça ? » « La maîtresse ! » Depuis, les révélations pleuvent. C’est Dieu qui fait pleuvoir ou neiger (à ce sujet j’ai une réclamation), et quand nous serons morts, nous verrons enfin Dieu. Et puis l’ange Gabriel est venu donner un bébé à Marie. Sacré Gabriel !

Je n’ai jamais osé utiliser la religion comme réponse facile et universelle aux questions de mes enfants. L’école enfantine m’en a dispensée. Encore un coup du PER ? Nouvelle version d’Enbiro pour les minus ? Laïcité ? Narcisse ? Ok ok… pas taper…

A bien y réfléchir, c’est malin cette technique. L’inventeur de la foi aveugle a eu fin nez, sa combine est reprise de tous côtés ! Et ne croyez surtout pas que ce concept n’est appliqué qu’à la spiritualité. Ça marche du tonnerre en marketing et surtout en politique ! Un peu de charisme, un bon slogan, du miracle, un bon effet de masse, des bons sentiments, de l’émotion et c’est du tout cuit ! Quand la camelote qu’on nous fourgue est trop scintillante ou simpliste pour être vraie, il y a lieu de se demander si on n’est pas en train de nous prendre pour des cons.

Il parait que ce qui différencie l’humain de l’animal (abstraction faite de ce qu’il a de pire que lui) c’est son besoin de croire en quelque chose. A choix pour trouver du sens dans sa vie ou pour ne pas réaliser qu’il n’y en a pas.

C’est bientôt Noël, et malgré les jolies lumières un peu partout les humains que nous sommes ont besoin d’autre chose que la fée Consommation pour ne pas disjoncter avant la fin de l’hiver. Seule solution simple et rapide : se raccrocher à une croyance ou s’en trouver une en vitesse. Tout compte fait, croire au Père Noël n’est pas un choix plus dérangeant qu’un autre. Alors, pour quelques jours, je décide que le Père Noël existe. Vraiment. Que c’est lui que j’ai rencontré en buvant un thé du bûcheron la semaine dernière à Montreux. Sachez-le, il a une vraie barbe plus courte que celle des imposteurs que vous croisez dans les supermarchés parce qu’il se l’est brûlée sur un feu de bois. Il a 160 ans et se cherche une Mère Noël. Laissez-moi croire au Père Noël, je ne vais nuire à personne, tromper personne, faire insulte à l’intelligence de personne… Juste choisir moi-même l’illusion qui me permettra de rêver un peu. Sans qu’elle ne me soit dictée par personne.

Joyeux Noël !

 

http://1dex.ch/2013/12/19/petit-papa-noel/

Articles récents

Commentaires récents

Archives

Catégories